16/05/2014 Locataires : les bons réflexes de départ

Locataires, vous souhaitez quitter votre logement car votre entreprise vous mute, parceque vous accueillez un enfant, pour acheter ?

Ayez les bons réflexes pour que votre départ se passe au mieux !

1.remplissez vos obligations : vous devez payer votre loyer jusqu’à la fin du préavis. Vous ne pouvez pas vous dispensez des derniers mois car vous vous dites que votre propriétaire gardera votre caution. C’est totalement illégal. Vous devez honorer vos loyers jusqu’au dernier puis votre propriétaire dispose de 2 mois (1 mois pour les baux signés depuis le 1er janvier 2014) pour vous rendre votre caution.

Vous devez rendre votre logement dans un état conforme à celui de l’état des lieux d’entrée : prévoyez les menus ravaux et rafraichissement qui s’imposent.

Enfin, vous devez permettre l’accés à votre logement 2 heures par jour pour les visites : celà s’entend hors samedi et jour férié. Mais si vous faites preuve de souplesse, si vous dialoguez avec votre propriétaire voir si vous lui proposez un nouveau locataire, il sera possible de négocier un départ dans de bonnes conditions.

2.respectez les délais et la procédure de préavis : si vous louez un logement vide, votre préavis est de 3 mois. Pour un logement meublé il est d’1 mois.

Vous ne disposez que de 2 façons d’envoyer votre courrier de congé : un courrier recommandé avec demande d’avis de réception ou un acte d’huissier. La lettre recommandée est la solution la plus simple et la moins coûteuse. La demande de congé court à compter du jour de réception de la lettre par le propriétaire. Attention ! Il ne s’agit pas de la date de présentation.

3.votre caution : votre propriétaire, sauf si vous souhaitez faire valoir votre droit à un préavis raccourci, ne peut vous demander de justifier votre congé. Il est aussi dans l’obligation de vous restituer votre caution à l’issue du délai légal si l’état des lieux de sortie ne signale pas de travaux ou s’il ne vous a pas fait parvenir de devis concernant les-dits travaux.

05/05/2014 Aviron et la place Cazalis trop Happy aussi !

L’agence et la place Cazalis à l’honneur dans le clip Happy from Chartres des 5 amis d’enfance : Fabien, Gary, Sidath, Anthony et Jimmy. Bravo à vous et vive le coeur de Chartres !

https://www.youtube.com/watch?v=ATiv9GKVmQI&feature=youtu.be

05/05/2014 Isoler mon logement et recevoir des bons d’achat !

Si vous vous apprétez à réaliser des travaux afin d’améliorer la performance énergétique de votre logement, savez-vous qu’en plus des économies d’impots vous pouvez recevoir des bons d’achat de grandes marques de la distribution comme Leclerc ou Carrefour ou même une prime d’EDF ou GDF ?

En effet, le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), créé par les articles 14 à 17 de la loi n° 2005-781 du 13 juillet 2005 de programme fixant les orientations de la politique énergétique (loi POPE), oblige les vendeurs d’énergie appelés les « obligés » (électricité, gaz, chaleur, froid, fioul domestique et nouvellement les carburants pour automobiles) à promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès de leurs clients : ménages, collectivités territoriales ou professionnels.

Ils doivent pour celà justifier de l’accomplissement de leurs obligations par la détention d’un montant de certificats équivalent à ces obligations. Les certificats sont obtenus à la suite d’actions entreprises en propre par les opérateurs ou par l’achat à d’autres acteurs ayant mené des opérations d’économies d’énergie. En cas de non respect de leurs obligations, les obligés sont tenus de verser une pénalité libératoire de deux centimes d’euro par kWh manquant. 

Afin de pouvoir produire ces certificats, ces "vendeurs d’énergie" (et beaucoup de grandes surfaces vendent carburant/gaz/fioul) ont mis en place des programmes de primes pour les particuliers ayant réalisé des travaux d’économie d’énergie : vous vous inscrivez donc en amont de vos travaux sur leur site et une fois les travaux réalisés vous renvoyez une attestation de fin de travaux.
Après le temps de traitement de votre dossier, vous recevez des bons d’achats ou une prime en numéraire selon le partenaire choisi , à vous de faire le tour des obligés avant pour faire votre choix (la liste est ici). Tapez sur un moteur de recherche : prime énergie et vous verrez de nombreux sites dédiés apparaître. 
 
Ces gratifications ne sont pas négligeables et peuvent atteindre par exemple :
- entre 130 € TTC et 200 € TTC pour l’installation d’une chaudière à condensation
- entre 490 € TTC et 685 € TTC pour une chaudière biomasse.
 
Voire jusqu’à 2000€ si vous cumulez plusieurs types de travaux.
 
Vous trouverez ici la calculette GDF-Suez vous permettant d’estimer le montant de votre prime : ici